Mighty Marketing

Toujours la même histoire : centre d’achat virtuel

Centre d’achat virtuel

Salon virtuel, centre d’achat virtuel 3D et autres plateformes virtuel en 3D

Les concepts de salon virtuel interactif et de centre d’achat virtuel sont des idées qui effectivement refont surface toutes les quelques années. En effet, le concept de salon ou centre d’achat virtuel ne date pas d’hier. Dès les années 90, il y a eu plusieurs tentatives d’instaurer des plateformes interactives visant à répliquer l’expérience d’achat du canal physique “Brick and mortar” sur le canal web.

Prenons quelques secondes pour faire un bref survol du sujet.

En 1996, IBM lançait World Avenue, un centre d’achat en ligne ou les chaînes de magasins pouvaient louer une boutique virtuelle dans un centre d’achat virtuel. Le but était de répliquer l’expérience physique d’achat dans un environnement web à l’aide d’élément visuel 3D. Une année plus tard, le projet fut abandonné pour plusieurs raisons, mais notamment pour un faible niveau achalandage et une gestion conflictuelle entre la marque IBM et les marques des chaînes de magasins participantes.

Un autre exemple et cette fois-ci, beaucoup plus récent, celui de Second Life : un assortiment d’offres virtuel pour les internautes qui lui aussi, vous l’aurez deviné n’a réussi à faire intégrer les caractéristiques du canal physique dans l’univers du web.

Pourquoi ces échecs ?

Observons tout cela d’un point de vue externe. Notre première question devrait être, pourquoi vouloir à tout pris répliquer l’expérience d’achat physique sur le web ? Ces deux canaux sont d’entrée de jeux très différents. Les utilisateurs utilisent le canal web et le canal physique non seulement pour des produits différents, mais primordialement pour des raisons différentes.

Le web permet une navigation rapide, efficace, et ce au rythme désiré par l’internaute. Or, pourquoi s’entêter à complexifier l’expérience d’achat en ligne avec des barrières propres au canal physique ? Pourquoi forcer l’utilisateur à naviguer au travers de salons ou centres d’achat virtuels alors qu’il peut simplement rechercher sur Google et trouver ce qu’il souhaite de façon rapide et efficace telle il le souhaite ?

Vous souvenez-vous du premier film Jurassic Park ? Dans une certaine scène, Lex Murphy, la jeune fille, doit utiliser un ordinateur pour verrouiller les portes électroniquement afin d’empêcher les méchants vélociraptors de mettre fin prématurément au film !

Le 3D pour votre stratégie web ?

Croyez-le ou non, ce logiciel utilisé dans cette scène, à vraiment existé ! Le FSN 3D File System Navigator ne fut jamais officiellement lancé, mais gagna beaucoup de visibilité grâce à son apparition dans ce film.
Maintenant, la question qui tue :

  • Pourquoi ce système de gestion de fichiers en 3D n’a jamais été un succès ???

La réponse est fort simple; si vous êtes attaqué par des vélociraptors, vous voulez quelque chose d’efficace! Vous n’avez pas le temps de naviguer au travers d’une interface visuelle en 3D lourde et redondante.

FSN pour votre centre d’achat virtuel?

Aussi jolies soient-elles, ces plateformes virtuelles ne sont pas adaptées aux tendances de navigation des utilisateurs dans un contexte de recherche d’information ou d’achat. En tant qu’entreprise, il est primordial d’adapter nos offres à ces tendances afin de ne pas déranger l’utilisateur dans son processus et lui créer le moins d’interférences (freins) possible.

Voilà pourquoi, nous ne croyons pas qu’il soit approprié ou même judicieux de trop vous investir dans de telles propositions (centre d’achat virtuel etc…). Il faut toujours garder à l’esprit ce que le client préfère et non pas nécessairement ce que nous préférons. Nous espérons vous avoir fourni une argumentation suffisante pour vous en convaincre, ou vous éclairer un peu plus dans tout les cas !

Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires et impressions sur ce sujet !

Merci

À propos de l'auteur
Gabriel Touchette est diplômé de l’Université Bishop’s avec une double concentration en Entrepreneurship et Marketing (“BBA”, 2012). Il entre par la suite à l’Université de Sherbrooke en Maîtrise en Commerce Électronique. En 2011, il fonde Solution Mighty Marketing, une entreprise de gestion des réseaux sociaux qui plus tard, ajoutera le design web et stratégie web à son offre de service. Passionné d’entreprenariat et des réseaux sociaux, Gabriel est toujours à la recherche de nouveaux challenges.

Laissez un commentaire

*

captcha *

Contact Us