Mighty Marketing
Comment : 2

La face cachée de Facebook: trafic humain

Facebook utilisé pour kidnapper et faire le trafic humain de jeunes Indonésiennes

Des douzaines de jeunes femmes sont devenues ‘’ amies’’ avec l’homme qui les a kidnappées et utilisé comme esclaves sexuelles.

Il est triste de voir à quel point les personnes mal intentionnées ont toujours l’air d’avoir une grande capacité d’adaptation en ce qui à trait aux nouvelles technologies.

Depok en Indonésie, une jeune fille de 14 ans explique ca pénible histoire. Un homme inconnu l’ajoute sur Facebook et devient rapidement ami avec elle. Il la convainc vite de la rencontrer en personne. Il la rencontre plusieurs fois afin de ne pas éveiller les soupçons, la kidnappe, la viole, la drogue et la bat…

À l’ère de la communication, il est primordial de redoubler de prudence lorsque nous sommes sur le net. Cet exemple n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Je ne peux m’empêcher de penser à la jeune Amanda Todd. Cette jeune fille qui fut victime de harcèlement de toutes les formes possibles et toutes plus méchantes l’est une que les autres…

Et Facebook dans tout ça?

Dans les deux cas, les réseaux sociaux sont montrés du doigt. Dans le premier cas, un homme ajoute une jeune fille sur Facebook pour la leurrer dans un piège alors que dans le second, des individus malsains créent une page Facebook avec des photos intimes de la jeune fille pour l’humilier et lui soutirer davantage…

Facebook explique qu’il mène de sérieuses investigations contre le trafic humain, et, ce, de façon régulière sur leur site afin de combattre les activités illégales. Il travaille d’ailleurs en collaboration avec Interpol et mentionne qu’il on la cause du trafic humain à cœur. Il mentionne cependant que ces pratiques sont de rares exceptions et que ces agissements ne sont pas communs parmi leurs utilisateurs.

Mais que faire pour empêcher tout ça?

Évidemment chez Solution Mighty Marketing nous ne croyons pas avoir une réponse miracle à cette question, mais nous conclurons avec une statistique révélatrice. Selon une étude proposée par Mclean, 80 des répondants entre 16-24 ans utilisent leur téléphone intelligent pour des usages sexuels. Dans un monde où tout le monde a accès à pas mal tout et où il est possible de faire comme bon leur semble, un téléphone intelligent ne serait-il pas une grande responsabilité pour un adolescent?

Laissez vos commentaires et soyez vigilants sur le web!

À propos de l'auteur
Gabriel Touchette est diplômé de l’Université Bishop’s avec une double concentration en Entrepreneurship et Marketing (“BBA”, 2012). Il entre par la suite à l’Université de Sherbrooke en Maîtrise en Commerce Électronique. En 2011, il fonde Solution Mighty Marketing, une entreprise de gestion des réseaux sociaux qui plus tard, ajoutera le design web et stratégie web à son offre de service. Passionné d’entreprenariat et des réseaux sociaux, Gabriel est toujours à la recherche de nouveaux challenges.
  1. Philippe Bussières Reply

    Je crois qu’au moins, dans ce milieu, il est aussi facile pour les forces de l’ordre de s’introduire sous le couvert des victimes potentielles de tels actes. Mais encore une fois, il faut qu’il y en ait des forces de l’ordre et qu’elles soient poussées par des gouvernements qui comprennent moindrement le web, tant au municipal qu’au Provincial.

    • admin Reply

      Bon point Philippe et merci de votre commentaire!. De mon coté, je m’interroge sur les motivations des agents de la paix de certain pays. Après avoir lu Invisible Children de Mike Tikkanen, dans plusieurs cas les autorités locale étaient de mèche avec les trafiquants…
      Il est bien de voir qu’il y a des initiatives qui sont menées afin d’arrêter de tel attrocité.

Laissez un commentaire

*

captcha *

Contact Us